Catégories
Voyage

Venise : le guide complet pour découvrir la ville

La période scolaire touchant à sa fin, les grandes vacances s’annoncent à grand pas. Quelle destination atteindre pour passer un séjour inoubliable au cours de ces vacances ou à une tout autre occasion ? Eh bien, laissez nous vous parler de la somptueuse ville italienne du nom de Venise. Ce nom ne vous est certainement pas inconnu. C’est en effet une cité très populaire et reconnue pour sa beauté et son cadre très romantique. Il s’agit là d’une destination tout à fait adaptée à une escapade, que ce soit en couple, entre amis, en famille ou même en solitaire. Air marin, vue sur la côte, des îles divers connectés entre eux grâce à des ponts, tel se compose un petit échantillon des innombrables merveilles que peut vous offrir la ville de Venise. Ce guide vous inspire une idée très réaliste avant la grande aventure : sites touristiques, attractions, déplacement, gastronomie, tout vous sera exposé dans les moindres détails, afin que vous puissiez planifier convenablement votre escale à Venise.

Où se trouve Venise ?

Sur les terres européennes, dans la belle Italie, est située Venise, la ville d’eau qui longe une côte. Il s’agit de celle de l’océan Adriatique, au sein d’une zone appelée Vénétie.

Venise est située à l’ouest de la péninsule des Balkans et du côté nord de l’océan Méditerranée, non loin des pays européens de Slovaquie, de Croatie et d’Autriche. Ses coordonnées de latitude et de longitude sont 45,4°N, 12,3°E.  La population totale est estimée à 271 000 habitants, dont 90 000 vivent dans la zone insulaire (60 000 proviennent du centre historique et le reste sur les autres îles plus petites).

Venise est-elle une ville installée sur l’eau ? Bien sûr que non, Venise n’est pas une ville aquatique. Venise fut bâti sur un très grand nombre de pieux en bois enfouis dans le sol des îles. Sur eux ont été construits les somptueux palais qui bordent les 177 canaux, traversés par 455 ponts.

La région de la Vénétie est sa capitale et, avec les villes de Padoue, Vérone, Chioggia, Vicence, Belluno et Rovigo, elle constitue cette région du sud de l’Italie.

Venise fait partie d’un groupe de 118 petites îles dans une lagune fermée peu profonde du même nom, située à l’embouchure du Pô et du Piave. Les 118 petites îles qui composent la région sont reliées par environ 400 ponts. Ces îles sont réciproquement séparées grâce aux  multiples canaux, qui donnent à cette partie du monde son attrait et identité sans pareil. Cette région endormie aux abords de l’océan Adriatique fut appelée de différentes manières selon les époques : la Dominante, Reine de l’Adriatique, Serenissima, Ville d’eau, Ville des ponts/canaux, à cause de sa structure et de son emplacement peu commun.

Du fait de cet emplacement, et de sa richesse culturelle, Venise a été enregistrée par l’UNESCO comme patrimoine mondial. Étant une ville italienne, tout comme Rome, la religion chrétienne y est très présente. A elle seule, Venise comptabilise donc plus de 120 églises catholiques réparties sur les différentes îles qui la constituent. Hormis les îles, le second critère de section de Venise regroupe les quartiers historiques de la ville encore appelés sestieri.

Les sestieri ou quartiers historiques de la ville lagunaire

Outre la division administrative actuelle à Venise, la ville était historiquement scindée en « sestieri » (pluriel de sestiere), c’est-à-dire en six zones ou quartiers. C’est encore le cas aujourd’hui et cela rend parfois un peu difficile l’auto-orientation, car la numérotation des bâtiments n’est pas la même que dans d’autres villes, d’autres rues (puisqu’il y a peu de rues…). Ainsi, chaque maison possède un numéro qui est unique à son secteur mais qui ne dit rien de sa localisation réelle (nord, sud, etc.).

Le plus grand des canaux, en forme de « S » inversé, sépare Venise en trois sestieri de chaque côté. Il est curieux, en regardant la carte de la cité, de se rendre compte de la forme particulière de poisson qu’a la ville. Sans doute une grande coïncidence.

Les six sestieri ou encore quartier historique sont en l’occurrence San Polo, San Marco, Cannaregio, Santa Croce, Castello et Dorsoduro.

San Polo

Le quartier historique de San Polo, autrefois en fusion avec Santa Croce, un autre sestiere, était connu en tant que Luprio. Il avait été jadis pris comme place d’établissement des premiers vénitiens du fait qu’il était préservé des inondations. Ce quartier est établi en plein cœur de Venise, aux alentours du vieux pont, celui du Rialto. Il n’est certainement pas à classer parmi les sestieri les moins attrayant de Venise.

San polo est aussi bien le moins grand des sentieri de la ville, mais il fait également partie des plus vieux. Le principal marché de la ville des ponts, le central market est au sein de cette région, depuis 1097 jusqu’à ce jour. Il compte de nombreux autres micro-marchés, boutiques et autres enceintes qui animent les lieux. Un panorama de sites dignes d’intérêt pour un touriste défini ce quartier. Il s’agit en l’occurrence du marché du Rialto, de l’église San Rocco, et de la Scuola Grande di San Rocco pour n’en citer que ceux-là.

San Marco

Le sestiere de Venise recevant le plus grand nombre de visiteurs étranger, c’est probablement San Marco. Cela est dû au fait qu’il abrite en son sein les monuments les plus populaires de la ville. C’est ce qui le rend incontournable pour un touriste. Saint Marc, Libreria Vecchia, Tour de l’Horloge, Musée Correr; voici là quelques-unes des places qu’il vous sera donné de visiter à San Marco.

Parlant de la situation géographique du quartier lui-même, il est limitrophe aux sestieri de Cannaregio et de Castello. Le bassin de Saint-Marc, ainsi que le grand canal le bordent. L’îlot de San Giorgio Maggiore fait également partie du sestiere de San Marco.

Cannaregio

Composé en tout de 33 îles, Cannaregio se situe du côté ouest de Venise, dans le nord de la ville. Il s’agit du deuxième sestiere le plus grand de la ville des canaux, ayant un emplacement géographique qui dévie quelque peu des circuits touristiques habituels. Le grand canal, encore appelé Canalazzo prend départ en face de ce quartier pour finir sa course sur une piste en “S” renversé à San Marco.

Cannaregio est le quartier le plus habité de Venise, avec une forte densité de la population. En matière de tourisme, on peut dire que deux pôles, séparés par une grande rue touristique, la Strada Nova, se distinguent dans ce sestiere : la zone habitée qui est densément peuplée et la zone dite touristique. Les attraits touristiques de cette région sont entre autres le palais Palazzo Ca’ d’Oro, les églises qu’elle contient et la Stada Nova elle-même.

Santa Croce

Si Cannaregio est à moitié non touristique, Santa Croce est encore moins touristique. C’est en effet l’unique sestiere de la ville lagunaire de Venise dans laquelle le trafic routier est accepté. Cela favorise une forte densité d’habitation, ne laissant pas de grand espace pour des sites touristiques. L’emplacement de Santa Croce le place à l’est, toujours dans le nord de la ville. La région ouest de ce sestiere abrite des industries, ne constituant pas ainsi une destination touristique idéale. Tout cela fait de Santa Croce le quartier le moins touristique de Venise.

Toutefois si vous tenez à y aller, ne manquez surtout pas de visiter ses églises, d’autant que le palais Ca Pesaro, les musées d’art (moderne et oriental) et d’histoire naturelle, et le Fondaco dei Turchi.

Castello

Castello est lui aussi classé parmi les plus grands sestieri de Venise. Tout comme Cannaregio, Castello est scindée en deux pôles dont l’une a une forte tendance touristique contrairement à la seconde qui abritait autrefois les ouvriers de l’arsenal. La ville lagunaire étant jadis une grande puissance navale, la construction et la réparation des navires se faisait dans le sestiere de Castello, et elle s’y fait encore aujourd’hui. A ce jour, c’est la marine nationale qui occupe la position de l’Arsenal de Venise. Ce lieu n’est ouvert au public qu’en des occasions spéciales. Vous pouvez toutefois visiter dans la seconde partie du quartier la Basilique Santi Giovanni, le Campo Zanipolo, le lieu de culte San Francesco della Vigna et d’autres lieux à fort attrait touristique.

Dorsoduro

Au sud de Venise se trouve le dernier sestieri du nom de Dorsoduro. Également composé de l’île de la Giudecca, Dorsoduro abrite la majeure partie des structures universitaires. C’est ce qui en fait la zone favorite des universitaires. Classée comme l’une des plus hautes régions de Venise à terre bien ferme, il tire son nom de cette position, car Dorsoduro est un mot italien pour dire “crête dure”. Vos visites dans ce quartier vous feront parcourir des lieux comme la galerie de Academia, la Collection Peggy Guggenheim de même que le palais Ca’Rezzonico.

Quand faire escale à Venise ?

La question qui touche au moment idéal pour aller à Venise doit tenir compte non seulement de l’aspect météorologique, mais également de l’aspect culturel en fonction des périodes. Il serait certainement plus agréable de faire escale à Venise lorsqu’il fait beau que lorsque le temps est mauvais. De même, séjourner dans à cette destination au moment où se déroule l’un des nombreux évènements sociaux et culturels ancrés dans les mœurs de la population vénitienne ne ferait qu’agrémenter votre passage.

Climat

D’après la classification climatique de Köppen, Venise est doté d’un climat subtropical humide, qui est influencé par sa situation géographique proche des côtes maritimes.

L’été à Venise

C’est à cause de ce climat que l’on assiste à Venise, à des températures élevées pendant la journée et un temps assez frais la nuit au cours de l’été. C’est cela qui justifie parfois l’utilisation d’un manteau doux. Durant l’été, de courtes pluies peuvent se produire en de rares occasions. Cette période de l’année se classe parmi les meilleures en ce qui concerne une visite ou un séjour dans cette ville spectaculaire. Vous pourrez d’ailleurs profiter au maximum de vos vacances durant cette période, car Mère Nature vous offre durant ce temps des jours qui durent plus que les nuits.

Le printemps et automne de Venise

Le moment de l’année durant lequel les pluies sont les plus abondantes et les plus importantes à Venise est incontestablement la saison du printemps. Cela peut entraîner une marée haute, ainsi que d’autres difficultés limitant la découverte de la ville sous son meilleur jour. À cette époque de l’année, il est nécessaire de porter des vêtements chauds, car les journées sont nuageuses et potentiellement assez froides.

L’hiver à Venise

 À Venise, que ce soit en hiver ou en été, aucun décalage horaire n’est observé. En hiver, les chances qu’il neige à Venise sont très élevées, puisque la température à cette époque de l’année est inférieure à 10°C pendant plus de la moitié de la journée. À cette époque de l’an, seuls des individus téméraires et amoureux de l’excellente et colorée manifestation traditionnelle de la ville d’eau, le Carnaval de la ville, s’y rendent.

Événements

Venise organise des événements spéciaux tout au long de l’année. De nombreux défilés, des feux d’artifice, le célèbre Carnaval et la Biennale.  D’autres événements gratuits sont organisés à l’occasion des grandes fêtes.

Le Carnaval de Venise

Il démarre au mois de février, à la date 12 et s’achève le premier jour du mois de mars.

Le Carnaval de la ville des ponts est chargé d’histoire, de charme et de culture : ses habitants et les touristes s’y intéressent de près, grâce à son cocktail d’art, d’histoire et de tradition dans l’une des villes les plus particulières au monde.

Pendant les dix jours durant lesquels s’effectue le carnaval qui précède Mardi Gras, Venise est une ruche d’activités et de divertissements, qu’il s’agisse d’animations de rue improvisées ou de spectacles organisés par les organisateurs.

La place Saint-Marc reste le cœur du Carnaval, avec son immense scène, bien que d’autres événements aient lieu dans toute la ville, ce qui permet d’éviter une accumulation excessive de personnes dans la zone piétonne.

Comme depuis quelques années, et au cours de celle-ci encore, le Carnaval de la ville lagunaire laisse tomber plusieurs événements à cause de la Covid 19 qui se poursuit.

Malheureusement, tous les événements les plus emblématiques tels que la parade d’ouverture sur l’eau, les parades le long des rues, les chars et la scène principale sur la place Saint-Marc ne seront une fois encore pas d’actualité.

En outre, même l’envol iconique de l’ange ne sera pas de la partie cette année.

Pour le compte de l’année 2022, le Carnaval va surtout être animé par des artistes de rue. Ils vont se produire dans les avenues de Venise et sur ses places.

Des installations variées seront visibles, de même que des sketchs, des numéros pour enfants (clowns), des numéros d’acrobaties, et bien d’autres divertissements.

Les points d’émerveillement en relation avec ce festival sont les suivants :

  • Campo Santa Margherita
  • Campo San Giacomo dall’Orio
  • Esedra Castello
  • Campo San Geremia
  • Campo ai Gesuiti
  • Campo Santa Maria Formosa
  • Campo San Cassiano
  • Sant’Elena

Les distractions les plus habituels et les plus prisés de ce Carnaval quant à eux sont :

  • Ouverture avec la Fête de Venise sur l’eau (deuxième partie de la Fête de Venise sur l’eau) à 10h30 Rio di Cannaregio.
  • Un spectacle unique, fascinant et enchanteur. Les rives du Rio di Cannaregio sont bondées de spectateurs. À ne pas manquer !
  • La fête de la Mairie sur la place Saint-Marc
  • Cerimonia del Volo dell’Angelo Sur la place Saint-Marc à partir
  • La Grande Finale di Concorso della Maschera più Bella Sur la Place Saint-Marc

La Biennale de Venise

Il s’agit d’un évènement culturel où se rencontrent des prestations aussi bien dansantes que artistiques, ou encore architecturales, cinématographiques, théâtrales, musicales.

La Biennale de Venise fait partie des coutumes particulièrement notables d’Italie et de la terre. Les origines de cette institution peuvent être attribuées à l’un des anciens dirigeants de la mairie de Venise Riccardo Selvatico, qui, en 1893, a décidé de créer une exposition artistique.

Le 30 avril 1895, la première exposition d’art internationale de Venise a eu lieu. Cela s’est répété dès lors, toutes les 02 années et les années impaires. La Biennale d’art s’impose immédiatement comme un exemple à suivre en ce qui concerne l’organisation de manifestations d’art, peu importe la discipline.

C’est en 1932 que se tient le premier festival cinématographique, ou plutôt le IFMV (International Festival of Movie of Venice), sur la terrasse de l’hôtel Excelsior sur le Lido de Venise. Cet événement a acquis une place d’importance mondiale parmi les festivals cinématographiques.

En 1936 commence le IFPT (International Festival of Prose Theater) où le théâtre est à l’honneur. Il avait initialement lieu tous les 2 ans mais après 1936 il est mis sur une base annuelle.

En 1980 s’ouvre la  Biennale originelle d’architecture, suivie de la Biennale musicale et dansante en 1999.

Ces différents événements propre à la Biennale vénitienne se déroulent en tout point de Venise, particulièrement au sein des pavillons des Giardini di Castello pour ce qui concerne les prestations artistiques et architecturales. Le festival du film est par contre concentré dans les Palazzo del Cinema et del Casino.

Il y a peu, une partie de ces expositions est également accueillie à l’Arsenale vénitienne, grâce à la récupération de ses célèbres Corderies. Les prestations théâtrales, musicales et dansantes sont acceptées aux Teatro delle Tese et del Piccolo à l’Arsenale.

Festival international du film de Venise

C’est un festival qui se déroule pendant une dizaine de jours. Elle débute la semaine clôturant le mois d’août et prend fin la première semaine du 1er septembre.

Cette année, en 2022, sera célébré les 90 années d’existence du Festival International du Film Vénitien (FIFV) qui en est à sa 79ème édition. Cet événement dont l’organisation revient à la Biennale vénitienne sera fait sous la direction de Alberto Barbera.

C’est au cours de l’officielle conférence de presse qu’est généralement révélée au grand public la programmation de ce festival.

En ce qui concerne la 79ème édition, celle de 2022, la programmation prend en compte le Lion d’or. Il est question du tout premier prix du FIFV. Il est décerné par un jury désigné chaque année et il est considéré comme l’une des récompenses cinématographiques les plus prestigieuses, à l’instar de la Palme d’or de Cannes et de l’Ours Golden Gate de Berlin.

Pendant cet évènement, de nombreux autres spectacles et fêtes se déroulent à Venise. Tous les soirs se font des interviews ainsi que des rencontres avec des cinéastes et des acteurs. Les salles restent accessibles durant toute la nuit et les fêtes au sein de magnifiques palais et jardins du Casino.

Venise pendant la séance cinématographique est la destination idéale pour ceux qui aiment le cinéma et le monde nocturne.

Les lieux et sites du FIFV sont :

  • Palazzo del Cinema,
  • Palazzo del Casinò,
  • Sala Darsena,
  • Sala Giardino,
  • PalaBiennale,
  • Hôtel Excelsior,
  • Area Giardino,
  • Piazzale del Cinema,
  • Terrazza Biennale,
  • Bar Al Leone D’Oro, et
  • Piccole Procuratie.

La course d’aviron Regata Storica

Cet évènement a lieu chaque 1er dimanche du mois de septembre.

La Regata Storica demeure l’une des compétitions hautement spectaculaires, cocasses et émouvantes de la ville vénitienne, aussi bien capable de charmer les touristes que d’enthousiasmer les habitants.

Lors de cette compétitions, vous verrez certainement de multiples bateaux multicolores qui passent à toute vitesse devant de nombreux spectateurs, entassés sur toute la longueur des bordures d’eau, au sein des podiums flottants ou, plus surprenant encore, installé à l’intérieur de l’une des barques amarrés sur la longueur du canal. Un babillage incessant sert de bande sonore au spectacle.

De nombreuses compétitions différentes ont lieu lors de la Regata Storica. Il s’agit entre autres des régates des champions en « gondolini », en « caorline », la régate féminine en « mascarete », la régate des rameurs sénior en « pupparini ».

Il est prévu qu’une plate-forme d’observation soit installée sur l’eau en vue de la Régate à venir. Elle sera probablement placée au cœur de la région de Sant’Aponal (proche par rapport à San Polo).

Depuis les gradins, vous pourrez suivre l’intégralité de la compétition, sans vous priver du plaisir de pouvoir observer parfaitement  le pont du Rialto. Mais pour avoir accès à ce privilège, il est nécessaire d’avoir son ticket.

Le prix de ce ticket est variable selon votre âge et votre appartenance ou non à la ville :

  • Pour les adultes, habitants à Venise : 30 €
  • Pour les enfants de 06 à 18 ans résidant à Venise :  15 €
  • Pour les enfants de moins de 06 ans : 0,00 € (ils doivent être chaperonné par un adulte et aucun siège ne leur est attribué)
  • Pour les adultes, n’habitants pas à Venise : 60 €
  • Pour les enfants de 06 à 18 ans résidant à Venise : 30 €
  • Pour les enfants de moins de 06 ans : 0,00 €  (ils doivent être chaperonné par un adulte et aucun siège ne leur est attribué)

A défaut d’effectuer un achat physique, vous pouvez également acheter votre ticket en ligne, ou en appelant le centre d’appels “Hello venezia”.

Il faut savoir que cet événement est fait en sorte de perpétuer un souvenir. En effet, il veut rappeler les civilités coutumières autrefois faites pour accueillir Caterina Cornaro, femme du souverin de Chypre, lorsqu’en 1489 elle laisse revenir à Venise le trône qui lui revenait de droit. De nombreuses barques classiques et colorées, tout droit ressorti des ans 1500, de même que des bateliers en costumes ornent la somptueuse parade qui se fait sur la longueur du Canalazzo (le grand canal).

Les prestigieux fonctionnaires, magistrats de Venise, tous sans exception, sont conduits dans des barques sur la longueur du Canalazzo. Cette représentation est faite pour perpétuer le souvenir d’une République de Venise hautement influente et puissante dans ma Méditerranée toute entière.

Le feu d’artifice du Redentore

Le lancement des feux d’artifices à Venise se fait chaque année, dans le mois de juillet. C’est le troisième samedi de ce mois qui est le jour dédié à ce spectacle des plus attrayants.

Le Redentore, encore appelé fête du rédempteur est l’une des célébrations les plus prisées des habitants de la ville lagunaire, et il est très attractif et distrayant aux yeux des touristes à cause des spectaculaires lancements de feux d’artifices qui y sont tirés le soir.

Il y a plus de 04 centenaires que significations religieuses et divertissements ou amusements vont de paire à Venise. C’est donc un événement qui, par les feux d’artifices, lancés au cours de la soirée du 3ème samedi du mois de juillet, réuni des milliers de touristes de même que la population de Venise devant l’incroyable scène du bassin à San Marco.

A compté de 23h30min jusqu’à 01h10min, soit 40 minutes après le démarrage, les yeux du publique peuvent se délecter de l’intensité et de la diversité de couleurs qui ornent le ciel en la personne des feux d’artifices ; feux d’artifices qui prêtent leurs couleur à tout autre objet capable de les reflétés, rendant ainsi scintillante la cité. Vous pourrez assister à cette scène inoubliable depuis vos demeures ou logements respectifs ou depuis les barques prévues pour l’occasion ou encore à partir des palais où se déroulent les festivités.

La course d’aviron de Vogalonga

C’est un marathon d’aviron qui se produit habituellement l’un des dimanches du mois de mai.

L’origine de cette course remonte jusqu’en 1974. Elle avait  été initiée afin de faire la sensibilisation auprès des habitants de la ville du problème lié à la houle que créent les barques motorisés. Cette initiation était jadis l’œuvre d’une collectivité vénitienne amoureuse de l’aviron et attachée aux coutumes de l’historique République de Venise. Depuis ce moment jusqu’à ces dernières années, le nombre de participants, surtout étrangers, n’a cessé de croître ( les inscriptions totalisent jusqu’à 1500 bateaux).

Le matin, un grand nombre d’embarcations de types et de formes variées se rassemblent à Saint-Marc, à l’intérieur du bassin, en face du Palais des Doges, dans l’attente du départ ; elles s’élancent ensuite sur une piste aquatique d’environ 30 kilomètres qui serpente au milieu des îles lagunaires avant d’effectuer un retour pour Venise via Rio di Cannaregio. Le point final de cette course se trouve être Punta della Dogana.

Le marathon de Venise

Ce marathon quant à lui, se produit au cours du dernier dimanche du mois d’octobre.

Il a par ailleurs gagné assez importante au sein des compétitions et prestations de Venise. Il s’agit d’une compétition athlétique de niveau international, qui réunit annuellement plus de 6000 coureurs provenant des quatre coins du monde. La course s’effectue sur une distance olympique officielle de 42,195 kilomètres (26,224 miles). Le parcours est plat et essentiellement en descente.

Il part de Stra et longe la rivière Brenta, en passant devant les magnifiques villas palladiennes de la région. Les coureurs arrivent à Venise par le pont (celui de la Liberté), qui fait le lien entre la terre ferme à la cité. Après avoir traversé le pont qui flotte (un pont de 4 centaines de pieds environ) de long sur le Canalazzo qui mène à Saint-Marc, les coureurs atteignent la Riva dei Sette Martiri au sein du front de mer pittoresque de la cité où est située la ligne d’arrivée.

Fête de la Madonna della Salute

Cette fête, annuellement célébrée à la date 21 du mois de novembre, perpétue le souvenir de l’effroyable peste dont avaient été victimes les Vénitiens. Cette maladie avait fait des ravages durant deux années, en 1630 et en 1631. Cela avait occasionné un vote (celui du Doge) afin d’acquérir les faveurs de Marie, la Sainte Vierge. Cette fête perpétue également le souvenir de ce vote.

Il est toujours d’actualité de voir un nombre impressionnant de la population de Venise, de même que d’autres croyants se rendre en procession pour prier en face du principal autel de l’église de la Santé. La tradition veut qu’une bougie soit apportée et allumée à l’église, dans le but de remercier la mère du Christ pour ses bienfaits pour Venise.

La structure standard de la programmation de cette fête est la suivante :

  • A la date du 21 du mois de novembre, la basilique reste ouverte toute la journée sans interruption. À l’intérieur, des messes sont célébrées toutes les heures de 6h00 à 22h00 sans interruption. La messe solennelle de 10h00 est présidée par le patriarche de Venise et à 22h00, on célèbre la Compieta, ou prière du soir.
  • Le lendemain, d’autres messes sont célébrées de 10h00 à 16h00. Vers 16 h 45, un hommage musical à la Madone est généralement organisé.
  • Un repas est typiquement consommé à l’occasion de cette fête. Il s’agit en l’occurrence de la “castradina” qui est faite avec de la viande de mouton.

Comment se rendre à Venise ?

Tout comme Rome, plus d’un chemin mènent à Venise. Le moyen de locomotion varie aussi.

En avion

Il est tout à fait possible d’arriver à Venise par vol aérien. L’aéroport de base de la ville lagunaire, celui de Marco Polo, est l’un des plus fréquentés d’Italie. Puisqu’il s’agit d’un aéroport international, il peut être votre destination finale par vol direct ou non, selon votre provenance et vos moyens. Vous pouvez également descendre à la ville des canaux avec l’aéroport de Trévise, situé dans le nord de la ville.

En train

Le train constitue lui aussi l’un des multiples moyens pour atteindre votre destination, Venise. La gare principale de la ville, celle de Santa Lucia, fait la liaison entre Venise et de nombreux pays, mais aussi entre la ville et d’autres cités de l’Italie comme Milan, Florence et Rome. Il s’agit là d’une une option alléchante puisqu’il vous sera possible d’avoir un vol à bas prix en destination de Milan, puis de cette position, aller à la Reine de l’Adriatique (Venise) par train.

Si vous êtes un amateur de l’exploration de nouveaux pays, de nouvelles villes, le train est dès lors le moyen de locomotion le plus adéquat et le plus confortable grâce auquel vous pouvez avoir une belle vue des paysages de l’Italie tout au long de votre voyage.

Par rapport à la gare de base de la ville des ponts, celle de Santa Lucia, les heures d’ouverture et de clôture, de même que les tarifs de transport sont disponibles en ligne sur les sites officiels suivant :

  • TGV Europe
  • Ferrovie dello Stato

Vos achats de billet peuvent donc être faits sur ces sites.

En voiture

Si vous êtes amateur de road trip en véhicule, Venise ne constitue certainement pas le lieu propice pour laisser libre cours à votre passion. En effet, l’île a une politique de restriction concernant les voitures motorisés qui n’autorise leur utilisation que dans une petite portion de la ville. Seule la sestiere de Santa Croce possède l’autorisation du trafic routier. Si vous décidez quand même de venir en voiture, la meilleure chose à faire est de laisser votre véhicule dans un parking. Voici une liste de quelques parkings, avec leurs tarifs :

  • Parking San Marco, situé à Piazzale Roma : 30,0 € pour 1 jour
  • Parking Autorimessa Communale , situé à Piazzale Roma : 23,4 € pour 1 jour
  • Parking Tronchetto, situé dans l’île du Tronchetto.

A condition de faire l’achat d’une carte roulante de Venise, vous bénéficierez d’une remise sur le tarif. Elle a un coût de 21 € la journée.

Il est vrai que tout cela revient assez cher. L’option la plus économique se trouve sans doute en amont de la traversée du pont de la liberté. En effet, il y a dans cette zone dite industrialisée des parkings moins coûteux (évidemment moins luxueux également), qui offrent leurs services à 10 €, voire moins, pour la journée. Cette option est très appréciée des locaux et touristes. Vous pouvez acheter un ticket de bus pour le centre ville directement Depuis ces parkings, il vous est possible de prendre de manière directe un bus qui vous conduira dans le centre ville. La totalité des bus s’arrêtent à Piazzale Roma. De là, vous pourrez rejoindre votre hôtel via un vaporetto.

En bus

Piazzale Roma est le point d’entrée dans la ville des ponts, pour ceux qui arrivent en bus, en voiture et en tramway dans la ville des canaux, le point d’entrée est sans doute Piazzale Roma.

Il existe de nombreuses compagnies de bus qui opèrent en Italie et en Europe et qui ont des arrêts à Venise ou à proximité. Il existe aussi beaucoup de compagnies de bus qui ne vous emmènent qu’à Mestre (sur le continent) ou au Tronchetto, et non à Piazzale Roma, il faut les éviter.

Si vous choisissez de prendre un bus, assurez-vous qu’il vous amène à Piazzale Roma. Au cas contraire, vous devrez prendre un autre bus, un bateau, un tramway ou autre pour vous rendre à Venise.

Comment se déplacer sur place ?

Se déplacer dans Venise, une ville sans voitures peut être compliqué. En effet, Venise est la plus grande ville piétonne du monde.

Venise est également le leader italien en matière de mobilité écologique. En effet, le pourcentage de citoyens utilisant les transports publics au lieu des transports privés est plus élevé que partout ailleurs en Italie.

Quelles sont les meilleures façons de vous déplacer à Venise lors de votre prochaine visite ? Découvrez-les ci-dessous.

Se déplacer à Venise à pied

La meilleure façon de se déplacer à Venise, en Italie, c’est à pied.

En fait, se déplacer à pied à Venise est presque toujours le moyen le plus rapide d’atteindre votre destination.

Cela peut ressembler à une campagne de santé, mais la vérité est que les Vénitiens sont généralement en bonne santé et en bonne forme physique parce qu’ils se déplacent principalement à pied.

En d’autres termes, si vous voulez vous déplacer dans Venise comme un Vénitien, marchez. La marche n’est pas seulement le moyen le plus rapide de se déplacer dans Venise et une activité saine. C’est aussi un excellent moyen d’explorer la ville.

C’est une occasion unique de découvrir les petits ponts, les canaux et les joyaux cachés de Venise que l’on manquerait autrement en bateau-bus.

Se déplacer dans Venise en bateau-bus, le « vaporetto ».

La deuxième meilleure option pour se déplacer à Venise est le bateau-bus. Le service public fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an.

Pendant la journée, les arrêts de bateau-bus sur le Grand Canal, le principal canal de Venise, sont desservis toutes les 10 minutes. Le service pour rejoindre les îles de Murano, Burano et Lido est assuré toutes les 20 minutes.

La nuit, les arrêts de bateau-bus sont desservis respectivement toutes les 20 et 40 minutes.

Le prix d’un billet simple pour voyager sur la ligne de waterbus de la ville de Venise est de 7,50€. Le billet est valable pendant 75 minutes à partir du moment où vous le validez au distributeur de billets. Une fois validé, vous pouvez faire autant de tours de waterbus que vous le souhaitez pendant les 75 minutes suivantes.

Les billets de bateau-bus peuvent être achetés à plusieurs endroits à Venise :

  • aux machines des vendeurs en face de tous les arrêts principaux du waterbus;
  • aux guichets à l’extérieur de la gare de Venise, du pont du Rialto et près de Saint-Marc. Profitez de ces bureaux pour poser des questions, si vous en avez, et acheter vos billets.
  • Dans les kiosques à journaux et les bureaux de tabac de la ville.

Les billets de waterbus de Venise sont également disponibles sous forme de billets journaliers :

  • Le billet d’un jour dure 24h après validation et coûte 20€.
  • Le billet de 2 jours dure 48h et coûte 30€.
  • Le billet de 3 jours dure 72h et coûte 40€.
  • Le billet de 7 jours coûte 60€ et dure 7 jours.

Malheureusement, il n’est pas rare de trouver de longues files d’attente aux distributeurs automatiques et aux guichets. Si vous ne parvenez pas à acheter un billet sur place, vous pouvez également le faire à bord du bateau-bus !

Dans ce cas, veillez à informer à l’avance le marin que vous devez acheter des billets dès que vous monterez dans le bateau-bus. Si vous ne le faites pas, vous risquez une lourde amende ! Ayez de l’argent liquide, car c’est le seul moyen de payer à bord.

Se déplacer dans Venise en taxi d’eau

Les habitants de Venise n’utilisent pas les taxis en raison de leurs prix fixes très élevés. Les taxis sont utilisés presque exclusivement par les touristes qui préfèrent le confort d’un transport privé à l’utilisation d’un bateau-bus public.

Le prix d’une course en taxi se situe généralement entre 100 et 130 € par course pour un maximum de 4 personnes. Les taxis peuvent accueillir jusqu’à 10 passagers, mais facturent un supplément à partir du 5e passager. Le tarif par passager est d’environ 15 €.

En résumé, les taxis offrent plus de confort et d’intimité que les bateaux-bus, mais leur prix est plus élevé.

Néanmoins, un groupe de 8 à 10 personnes se rendant de l’aéroport à Venise devrait envisager de prendre un bateau-taxi puisque le billet de bateau-bus depuis l’aéroport coûte 15 euros par personne.

Par conséquent, le prix pour rejoindre Venise en taxi ou en bateau-taxi n’est pas trop différent pour un groupe plus important, mais un bateau-taxi s’arrêtera directement à leur destination.

Se déplacer dans Venise en gondole et en sandolo

Les gondoles et les « sandoli » à Venise ne sont pas un moyen de transport. Il s’agit plutôt de visites touristiques privées sur l’eau. Les visites en gondole et en sandolo sont proposées à différents endroits de la ville.

Les balades offrent de belles vues sur les environs, durent 30 minutes et coûtent 80 € par bateau.

Une gondole ou un sandolo peut accueillir jusqu’à 6 passagers, plus le gondolier ou le « sandoliste ».

N’oubliez pas que les gondoles retournent à leur station d’embarquement : à la différence d’un bateau-bus ou d’un taxi, une gondole ne sert pas à se rendre quelque part.

Les gondoles sont les bateaux traditionnels vénitiens les plus célèbres et elles étaient autrefois l’équivalent des calèches dans d’autres villes. Les visites en sandolo fonctionnent comme les visites en gondole, mais sur un bateau vénitien différent, un « sandolo ».

Il existe une exception aux visites en gondole : la « gondola da traghetto ». Un « traghetto » est un service tarifaire sur une gondole qui vous permet de traverser le Grand Canal, le principal canal de Venise. À ce jour, il existe encore trois endroits où le service de « traghetto » est en place.

Sachez également qu’il existe aussi des bateaux privés et des bateaux à rames à Venise. Cependant, les Vénitiens les utilisent rarement pour aller au travail, rencontrer des amis ou faire des courses dans la ville.

Les bateaux à rames sont principalement utilisés pour les loisirs ou le sport, et les bateaux privés pour le travail ou pour passer une journée dans la lagune vénitienne. La marche est le meilleur moyen de se déplacer dans Venise comme un local

En conclusion, notre suggestion pour vivre Venise comme un local est de se déplacer à pied chaque fois que c’est possible. Vous pourrez ainsi explorer Venise au-delà des lieux touristiques, éviter les foules et faire du bien à votre santé !

Nous vous recommandons également de réserver un peu de temps pour voir Venise depuis l’eau, de la manière que vous préférez. Voir Venise depuis l’eau vous donnera une perspective complètement différente de cette ville unique !

En outre, marcher et faire un tour en bateau à rames ne sont pas seulement des activités belles et amusantes. Ce sont deux moyens qui vous permettent de découvrir la ville tout en vous aidant à réduire votre empreinte carbone.

La question du logement à Venise

Puisque votre présence à Venise ne sera pas une visite éclair et dépassera le temps d’une journée, voire une semaine ou plus encore, la question du logement est légitime. Les logements à Venise peuvent être très coûteux pour qui se précipite sans chercher à avoir des informations pour mieux programmer son séjour. Pour un séjour réussi, il vous faudra bien évidemment un logement qui lie de manière raisonnable la qualité au prix. C’est le problème par rapport auquel nous vous proposons une approche de solution.

Où trouver un hébergement à Venise

N’étant pas encore arrivé dans votre destination qui se trouve être la somptueuse ville lagunaire, la recherche de votre logement dépendra principalement du budget que vous y allouer, de la période de votre arrivée dans la ville et de diverses autres préférences en matières d’emplacement de l’hébergement ainsi que de compositions du logement.

Venise dispose en effet de nombreux hôtels notées 04 étoiles. Ils sont répartis un peu partout dans la ville dans les différents sestieri, de sorte à ce que vous ayez votre confort dans n’importe lequel des quartiers de Venise selon votre préférence. Vous vous doutez cependant de la cherté de ces hôtels assez luxueux.

Si vous avez un budget assez réduit et inadapté aux hôtels 04 étoiles qui sont installés un peu partout dans la ville, pas de panique. Des hébergements plus modestes et donc moins onéreux sont également disponibles à Venise. Bien qu’ils ne soient pas du même bord que les hôtels avec vue sur l’eau, piscine, connexion internet et bien d’autres atouts, ces hébergements ont toutefois le mérite de pouvoir vous garantir un confort dans les normes et avec un prix raisonnable.

La tâche de la recherche de logement peut sembler harassante à première vue mais heureusement, les nombreux sites internets qui rassemblent toutes les informations relatives aux logements et qui les mettent à la disposition du public, la rendent beaucoup plus facile et agréable.

Bien qu’il en existe plusieurs, nous vous proposons la plateforme booking.com avec laquelle vous avez plus de 2000 propositions d’hébergement pour Venise, comportant les plus coûteux comme les moins onéreux.

Les avantages de ce site sont en l’occurrence la possibilité d’insérer votre date d’arrivée dans la ville ainsi que celle de votre départ si cela est programmé. Les prix proposés tiendront ainsi compte de la période de votre séjour et cela vous évitera la mauvaise surprise de finalement dépenser plus que prévu. Des filtres divers sont également paramétrables afin que vous puissiez définir dès lors les critères recherchés dans votre logement. Il en est de même pour le site airbnb.fr qui propose des services similaires.

Les logements disponibles à Venise

Divers types de logement sont disponibles à Venise. Il s’agit entre autres des Campings, des auberges de jeunesse, des “bed and breakfast” (BB), des hôtels, des appartements à louer et d’autres logements comme les logements au sein des communautés religieuses.

Les campings

Concernant les campings en matière d’hébergement, il faut savoir que le centre de Venise en est totalement dépourvu. Bien que cette option d’hébergement soit potentiellement la moins coûteuse, elle est également la moins fréquente à Venise, surtout dans le centre historique. Il en existe cependant plusieurs, concentrées dans la région de Mestre et dans celle de Marghera. Ces deux zones sont assez tranquilles et très charmantes. Si vous êtes un amoureux du camping-car, Marghera et Mestre constituent votre destination pour un logement à votre goût. Une autre alternative est de vous installer dans le camping du Lido avec votre tente et d’autres équipements de camping.

Les plus équipés en matière de camping à Venise sont incontestablement positionnés dans le nord de Venise, du côté est. Il s’agit de la zone du litorale del Cavallino. C’est une région assez facile d’accès par bateau, avec une bonne régularité de service, même à des heures tardives de la soirée. Le confort caractérise le littorale del Cavallino. Toutefois, cela ne veut pas dire que c’est le choix le plus économique pour un touriste venu à Venise, car vous aurez finalement à faire d’énormes dépenses pour vos vas et vient en bateau. Autres inconvénients de cette zone, les campements sont installés les uns à côté des autres et on note une forte présence de moustiques dans la région.

Les logements en communauté religieuse

Ce type de logement est classiquement connu pour certaines règles internes de conduite. Il s’agit bien évidemment du respect du couvre feu, de la séparation des lits et autres. Le confort de ces auberges fait souvent penser à la vie de moine, avec une décoration assez sobre et une tenue rigoureuse des règles qui installe un climat plutôt austère. Un autre désavantage de ces logements de communauté religieuse est que le confort ou même le charme du logement en question n’est pas à la hauteur du tarif exigé au locataire.

Par ailleurs, plusieurs de ces logements ne sont accessibles aux touristes qu’en été, durant les vacances scolaires.

Les auberges de jeunesse

Que ce soit sous l’appellation d’auberges de jeunesses ou de maisons d’accueil, sachez qu’il s’agit toujours du même type de logement. Une seule auberge de jeunesse est officialisée à Venise, bien qu’il en existe d’autres qui sont privées. L’unique maison d’accueil officielle de Venise se trouve dans l’île de la Guidecca. Il faudra donc avoir recours aux bus sur eaux ou autres barques pour s’y rendre.

L’accès à cet hébergement est lié à la possession d’une carte dite carte des auberges de jeunesse. L’achat sur place de cette carte est relativement coûteux. Elle est disponible en France, ou encore sur internet. La réservation demeure une fois encore le moyen le plus sûr d’avoir un hébergement en saison haute.

Les Bed and Breakfast

Les B&B (Bed and Breakfast) dont la traduction littérale en français revient à “chambre et petit déjeuner” représentent sans doute la formule d’hébergement la plus prisée des visiteurs en tourisme à Venise. Ceux sont essentiellement pour la plupart de mini hôtels avec un nombre assez limité de chambres, allant de 5 à 8. Les tarifs de logement des Bed and Breakfast sont bien souvent calqués sur ceux des hôtels classiques. Aussi, il n’est pas évident que vous puissiez traiter directement avec les propriétaires de ce genre de lieux ; ces derniers, pour la plupart d’entre eux, n’y résident pas.

Les hôtels

Parlons à présent des hôtels proprement dits. Comme vous le savez déjà, il existe dans toute la Venise un bon nombre d’hôtels, luxueux pour la plupart. Le grand charme des hôtels 04 étoiles de Venise, s’accompagne des factures importantes à payer pour ne serait-ce qu’une nuit passée dans un de ces logements.

Plusieurs de ces hôtels ne sont même plus considérés comme des hôtels, mais ils ont plutôt acquis le statut de palais. Ces palais sont composés de chambres hautement luxueuses, parfois même des chambres intelligentes. Si jamais vous tenez à séjourner dans l’un de ces palais lors de votre visite, attendez vous à faire chauffer la carte de crédit. Une astuce pour tout de même réduire vos dépenses dans ces palais, c’est d’y séjourné hors saison. Certains hôtels vénitiens font des remises à leurs clients, allant de 15 à 50 % sur le tarif de base. N’hésitez donc pas à marchander un peu.

Les appartements

Concernant les appartements à Venise, de nombreuses offres circulent sur le net allant des studios de 03 pièces aux grands appartements comptant 6 pièces, voire plus. Beaucoup de ces appartements sont habités par de beaux palais du style XVsiècle.

Cependant, renseignez vous suffisamment avant de faire votre choix. Certains de ces logements sont dépourvus d’ascenseurs fonctionnels, vous obligeant ainsi à gravir d’interminables marches avant d’accéder à votre chambre. Pour ce qui est des rez-de chaussé de ces auberges, le risque qu’ils soient sombre est très grand, ce qui n’est pas pratique en cas d’acqua alta.

Si votre séjour dure au minimum une semaine, la location d’appartement s’avère généralement être une option assez économique, en particulier pour les petits groupements familiaux ou amicaux. Des appartements dotés de pièces communes à fauteuils convertibles sont également disponibles à Venise. La cuisine intégrée est l’un des avantages de ce genre de location.

Que faire à venise

Un panorama d’activités variées est possible à effectuer à Venise. On pourrait bien dire qu’ils sont indénombrables. Cependant, nous vous proposons les activités suivantes à essayer.

Visitez la place Saint-Marc de même que le palais des Doges

Venise se compose principalement de nombreuses rues étroites, ce qui explique aussi pourquoi les voitures sont interdites sur l’île. Toutefois, la place Saint-Marc, plus grande place en bord de mer à Venise, saura vous divertir de par sa beauté.

Il s’agit là de la place principale de la ville, à laquelle font suite la basilique Saint-Marc, le palais des Doges, le Campanile ainsi que de multiples cafés charmants, tout de même coûteux. Le plus connu d’entre eux est l’incontournable Caffè Florian. Ouvert en 1720, il incarne le plus vieux café du monde et le plus prestigieux de Venise, voir de l’Italie. Les prix sont donc élevés, attendez-vous à payer plus de 20 € pour deux cafés.

Le plus impressionnant bâtiment de Saint-Marc est de toute évidence le palais des Doges. Pour avoir une vue interne de ce lieu, il vaut mieux réserver des visites à l’avance. Par exemple, vous pouvez obtenir des billets pour des visites spéciales telles que la visite rapide du palais des Doges et de la basilique Saint-Marc ou le billet d’entrée prioritaire au palais des Doges.

Nombre de ces visites comprennent également une visite de la basilique Saint-Marc.

Un petit conseil, n’oubliez surtout pas d’aller voir le célèbre point de vue du Pont des Soupirs. Pour y accéder, dirigez-vous vers la mer et tournez à gauche après avoir passé le palais des Doges. Montez sur le petit pont et vous vous retrouverez face à l’un des ponts les plus emblématiques de la ville. C’est le Pont des Soupirs.

Admirer Venise d’en haut au Campanile

Y a-t-il un meilleur endroit pour voir Venise d’en haut que le plus haut bâtiment de la ville ?

Le Campanile, clocher emblématique, fait partie des bâtiments les plus reconnaissables de la ville et est généralement le premier symbole connu que l’on peut repérer de loin.

Le seul moyen d’accéder au sommet de ce clocher de près de 100 mètres de haut est un ascenseur. Tant mieux d’ailleurs, car il n’est pas vraiment imaginable de monter des marches pour atteindre un tel sommet ; cela serait extrêmement épuisant.

Un billet coûte 10€ et peut être acheté directement au comptoir. Si vous ne voulez pas faire la queue pendant une demi-éternité, allez-y très tôt le matin ou après 17 heures.

Au cas contraire, vous aurez certainement à attendre plus d’une heure avant d’avoir en main votre ticket. Toutefois, dès que vous aurez atteint le sommet et quitté l’ascenseur, vous saurez tout de suite que cela en valait la peine. La vue est tout simplement époustouflante et voir Venise de si haut est une expérience impressionnante et inoubliable !

Faites une promenade en gondole (romantique)

Une promenade en gondole à Venise est une expérience rafraîchissante à faire en Italie, même si ce n’est pas une expérience bon marché.

Les avis par rapport à une telle expérience sont bien assez partagés; alors que certains touristes la placent parmi les activités importantes pour leurs séjours, d’autres hésitent à le faire.

Gardez en tête que l’hésitation n’a rien à voir avec l’esprit d’aventure. Il suffit juste de se lancer et de monter dans l’un de ces bateaux vénitiens. Si vous avez de la chance, il se peut même que votre gondolier chante pour vous ; idéal pour une balade romantique en amoureux.

Après avoir admiré Venise d’en haut, voir la ville de ce point de vue sera vraiment une expérience très différente mais pas pour autant moins géniale.

Participer à au moin une des festivités de la ville

Vous êtes déjà informé de la panoplie de festivals dont regorge la ville de Venise et qui font surface tous les ans. Du carnaval de Venise à la course d’aviron de Vogalonga en passant par le festival international du film de Venise, il y en a vraiment beaucoup. Etant donné que tous ces événements ne se produisent pas dans la même période, il serait assez difficile de participer à toutes ces festivités à moins de rester longtemps dans le coin ou de faire des allers retours incessant.

Cela n’empêche pas de participer à au moins un de ces festivals durant votre séjour, qui n’en sera que plus intéressant. Vous pourrez y faire de belles rencontres. La Biennale de Venise par exemple est un événement composé d’une multitude d’autres événements, des expositions artistiques aux spectacles musicaux et dansants en passant par des prestations architecturales. Il est de ce fait un bon choix en matière de festivité vénitienne.

Gastronomie de la cité de Venise

Un des nombreux avantages de voyager, c’est de faire de nouvelles expériences en matière de gastronomie, de découvrir des plats nouveaux, une cuisine nouvelle. L’Italie en général est connue pour ses pizzas ainsi que ses pâtes de par le monde entier. Ce ne sont toutefois pas les seuls délices qu’ils vous seront donné de déguster si vous venez dans la Reine de l’Adriatique. En effet, bon nombre de visiteurs de Venise commettent fréquemment l’erreur lorsqu’ils vont dans des restaurants pour manger, de ne commander que ces spécialités mondialement connues du pays. Ces mets, bien que délicieux, ne correspondent cependant pas aux habitudes alimentaires de la population vénitienne. Gastronomiquement parlant, l’Italie, en particulier la ville de Venise est assez diversifiée. Cette diversité tire sa source en de multiples points du pays, notamment de la mer, de la vallée du Pô (qui est connue pour sa grande fertilité) ainsi que des îles qui composent la ville.

Du fait de sa situation géographique, Venise est dotée d’une gastronomie fortement influencée par les différentes espèces de poisson à sa disposition, les fruits marins de même que des légumes qui poussent dans les vallées des îles très fertiles. Cette cuisine combine recettes traditionnelles et nouvelle cuisine avec une grande variété de mets et de saveurs.

Voici une sélection des saveurs de Venise que nous jugeons primordiales pour vous de goûter pendant votre séjour !

Sarde à Saor

Ce petit délice est simple et peu coûteux, et quand vous aurez vu les sardines frémir sur le marché du Rialto, vous comprendrez pourquoi elles sont si bonnes. Ce plat mythique est servi en entrée ou en premier plat. Il fait partie de la gamme essentielle des cicchetti, l’équivalent vénitien des tapas. Ils sont proposés dans tous les bars à vin. Le saor (saveur) est une marinade à base d’oignons et de vinaigre qui remonte au 14ème siècle. Elle permettait de conserver les aliments plus longtemps, notamment sur les bateaux.

Nero di Seppia

Il s’agit là d’un plat très vulgarisé dans les restaurants vénitiens. Vous en trouverez un peu partout. Vous constaterez d’ailleurs que ce mets est fait à base d’encre de seiche ou encore d’encre de calmar. Le goût étant relatif, certaines personnes sont réticentes à en consommer à cause de sa coloration noire. Toutefois, nous vous rassurons que son goût n’est pas du tout sombre, bien au contraire, il illuminera vos papilles gustatives. La saveur marine de ce plat fait de lui une bonne combinaison avec la tomate.

Un conseil, rincez-vous bien la bouche en quittant le restaurant, et brossez-vous les dents une fois chez vous car ce plat a tendance à les salir à cause de sa composition : calmar, oignons, vin, tomates.

Risi et Bisi

Littéralement traduit comme “riz et petit poids”, le Risi et Bisi est aussi très vulgarisé à Venise.

Malgré ses origines paysannes, ce mest est cependant le plat principal lors des festivités de Saint-Marc, à la date 25 du mois d’avril. C’est son goût hautement apprécié qui fait son prestige. La composition de ce mets englobe bien évidemment du riz ainsi que des petits pois, de l’oignon, du fromage et une couche de pancetta. Tous ces ingrédients combinés lui donnent à la fois la fermeté d’un risotto et la légèreté d’une soupe. Les petits pois étant récoltés durant le printemps, le Risi et Bisi est un mets consommé en cette saison.

Baccala Mantecato

Parmi tous les apéritifs de la cuisine d’Italie, le Baccala Mantecato est sans nul doute le plus célèbre. C’est un antipasto très emblématique pour la gastronomie de Venise. En gros, c’est une sorte de toast sur laquelle est installée de la crème (celle de morue en l’occurrence). Le cabillaud est en effet un poisson très apprécié à Venise. Il existe même des tartines de ce poisson dont les vénitiens se servent pour donner de la saveur au pain.

Fegato alla venezia

S’ il fallait citer les plats vénitiens traditionnels, longtemps consommés par les Doges, le Fegato alla venezia en ferait sans aucun doute partie. C’est un garni du foie d’une jeune vache ou d’un jeune bœuf, accompagné d’oignons et de polenta (à défaut de pommes de terre).

Bigoli en sauce

Le bigolo en sauce (bigoli au pluriel) est également un mets traditionnel de la zone vénitienne. Il était autrefois servi lors d’événements religieux, tel que le réveillon, le Vendredi saint de même que le Mercredi des cendres. Les bigoli sont accompagnés d’une sauce simple et savoureuse, faite de tranches d’oignon et d’anchois, fondus à l’intérieur d’une base d’huile d’olive.

Crevettes et palourdes vénitiennes

Vous ne pouvez déguster de délicieux fruits de mer que pendant la saison estivale, c’est-à-dire entre mai et fin août. Ces plats sont un délice et sont servis à la vénitienne. Les palourdes, également appelées Caparossoi a scota deo, signifient littéralement « doigts chauds ». C’est parce qu’ils sont servis cuits avec du citron en plus du poivre.

Frittelle alla Veneziana

Pour tous les amateurs de sucre, vous ne pouvez pas manquer d’essayer Frittelle alla Veneziana.  Il s’agit de pâtisseries qui ont conquis la Venise entière. Elles représentent d’ailleurs le dessert vénitien de base. Depuis la Renaissance, ces fritelles sont servies au Carnaval de la ville. La composition de cette pâtisserie rassemble de la farine, des œufs, du sucre, du citron ainsi que de la crème.

Baicoli

Dans le temps où Venise était une puissante et influente dans le monde maritime, les aliments de longue durée de conservation étaient évidemment les plus prisés par les marins. Au sein des ravitaillements de haute importance figuraient étonnamment un biscuit à aspect ovale. Il s’agit des baicoli, encore connus sous l’appellation de biscuits de barque ou de bateaux. Ils sont longs à préparer puisqu’ils requièrent 02 levées ainsi que 02 cuissons. La haute société vénitienne apprécie beaucoup de faire tremper ces biscuits dans du vin ou dans de la crème. Ils sont aujourd’hui servis dans les restaurants accompagnés de café et de sabayons.

Pincia

Ce gâteau vénitien traditionnel était autrefois le plat du pauvre, mais il est toujours aussi délicieux ! C’est une bonne idée d’utiliser les restes de pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *